News Republic

INTERACTIFS. Prénoms : les enfants de 2015 s'appellent Louise et Gabriel

LE PARISIEN
LE PARISIEN
TUESDAY, JANUARY 3, 2017 8:18 PM GMT

En octobre dernier, «l'Officiel des prénoms» les donnait déjà en tête des prénoms les plus donnés en France pour 2017. Quoi qu'il arrive d'ici la fin de cette année, les enfants baptisés Louise ou Gabriel peuvent déjà se targuer de porter, chacun dans leur genre, le prénom le plus populaire en ... 2015. C'est ce que révèle le palmarès annuel de l'INSEE, publié ce mardi, qui recense pas moins 12.731 prénoms différents sur un total de 778.691 enfants nés en 2015. Au total, 4540 Louise sont nées cette année-là, contre 5637 Gabriel.

LIRE. DANS LE RETRO. Choix du prénom : l'année où la loi a changé

Selon l'INSEE, chez les filles, le trio de tête reste inchangé, ou presque, par rapport à l'année précédente. Emma (-2,2%) passe devant Jade (-8,57), qui se trouve relégué de la première à la troisième marche du podium. Quant à la grande gagnante, Louise, elle «conforte la domination de la mode rétro», expliquait en octobre dernier Stéphanie Rapoport, de l'Officiel des prénoms, au Parisien.

«Avec Alice et Rose, Louise vient concurrencer de plein fouet la mode des terminaisons en a, toujours très populaires avec huit prénoms présents dans le top 20» indiquait alors la spécialiste. Chloé et Manon arrivent, comme en 2014, respectivement à la cinquième et à la sixième places. En septième place, Alice prend la place de Léa, qui perd 12,41 % de représentativité chez les bébés de 2015.

Vidéo. Les prénoms rétros et courts plébiscités en 2015

(Lire la video)

Chez les garçons, Gabriel gagne une place par rapport à 2014 et prend la tête (+5,17), devant Jules, qui passe de la cinquième à la seconde place (+10%). Lucas, ex-leader du classement (-8,42%) arrive bon troisième. On note aussi la sortie du trio de tête de Louis, qui occupait cette place en 2014, et se trouve relégué en quatrième position. Puis viennent les Adam, Hugo, Léo et Raphaël, toujours bien placés. Enzo, très populaire dans les années 90 -il s'agit du prénom le plus donné en 1991- perd en revanche 17,2 % de popularité et arrive quinzième. Le prénom d'origine irlandaise Liam, en quatorzième position, est en revanche en forte hausse (+ 14,37%).

Lina, Zoé, Léo et Ethan, stars départementales

Si Louise et Gabriel arrivent premiers au niveau national, sur les seuls départements d'Outre-mer, ce sont Jade et Ethan qui l'emportent. La répartition géographique des choix de prénom révèle en effet des tendances assez disparates selon les zones. Le prénom Lina, autre prénom à terminaison en «a», n'arrive qu'à la 8ème place du classement national, mais trouve sa plus forte concentration dans la Haute-Marne (2,92 Lina pour 1000 naissances féminines) et dans les Hautes-Alpes notamment (2,17 pour 1000).

Même tendance pour les Zoé. Quinzième au niveau national, ce prénom qui remonte à l'Antiquité domine très nettement dans la Creuse, où il représente 6,85 naissances de filles sur 1000 en 2015.

Un département qui compte aussi, chez les garçons, la plus forte proportion d'Ethan. Le prénom, d'origine hébraïque, est en légère baisse (-5,75%), mais il reste tout de même dans le top 10 national, à la neuvième place. Dans ce département de la Nouvelle-Aquitaine, on trouve 5,88 petits Ethan pour 1000 naissances de garçons.

Enfin, le prénom Léo, qui arrive septième en France, est premier dans la Meuse, avec 4,72 occurrences pour 1000 naissances masculines.


Copyright ©2017 Le Parisien tous droits réservés.

Read the original article
Comments :